Usines d’aliments du futur

« Il n’y a pratiquement rien de plus important dans la vie que de nourrir la planète. Un homme avisé a prédit que nous devrions alimenter 9 milliards de personnes d’ici 2050 » a souligné à juste titre Darren Paris dans le numéro d’août de Milling and Grain. C’est un challenge pas seulement pour l’industrie agro-alimentaire, mais aussi et sûrement pour l’industrie des aliments. Meilleur sera l’aliment fourni aux espèces qui produisent le lait, le fromage et la viande, meilleure sera l’alimentation dans nos assiettes. C’est aussi simple que cela. Mais c’est plus facile à dire qu’à faire. Dans le contexte actuel de hausse des prix de l’énergie, de pénurie des ressources, d’objectifs en matière d’émissions et de modification des lois, l’industrie des aliments composés est appelée à s’orienter sur la voie du développement durable. Dans le même temps, l’exploitant d’usine d’aliments doit atteindre ses objectifs pour soit maximiser ses ventes, soit optimiser l’alimentation pour la production de viande, de lait ou d’œufs. Lors de la manifestation VICTAM International à Cologne, des experts ont prédit des changements dramatiques pour le broyage d’aliments en Europe au cours des 10 prochaines années. Et pour voir à quel point c’est vrai,’pas besoin d’attendre 10 ans, nous le constatons aujourd’hui déjà.

Kalmar Lantmän : L‘usine d’aliments la plus moderne au monde

Kalmar Lantmän est un leader de la production d’aliments en Suède, et avec des années d’expérience dans le domaine, il a su définir des objectifs très clairs quant à ce qu’il veut obtenir avec sa nouvelle usine d’aliments.

Cette usine, construite par Van Arasen, est à l’heure actuelle l’usine d’aliments la plus moderne au monde. De nouvelles technologies et un haut niveau d’automatisation ont été intégrés pour obtenir la meilleure performance en matière :

  • flexibilité et efficacité
  • degré d’hygiène
  • efficacité énergétique
  • automatisation de l’usine d’aliments

Milling and Grain et All About Feed ont livré des articles enthousiastes et passionnants que nous sommes fiers de partager avec vous.

Usines d’aliments du futur

Flexible et efficace

Fournissant de nombreux fermiers, chacun avec ses propres préférences pour l’aliment, l’usine produit environ 200 recettes. La plupart des fermiers suédois apprécient d’avoir leur propre mélange et avec cette nouvelle usine et les systèmes qui y sont intégrés, Kalmar Lantmän peut produire des mélanges, avec une grande efficacité, pour chaque fermier même si le lot ne porte que sur cinq tonnes.

  • Les broyeurs à marteaux sont équipés du système de changement de tamis automatique, les matières premières peuvent être broyées rapidement et facilement pour obtenir toute structure d’aliment souhaitée.
  • Pour certains produits alimentaires destinés aux volailles, la recette ne passe pas dans le broyeur à marteaux mais dans un broyeur à cylindres.
  • Les 52 silos de matières premières sont adaptés pour le pesage, et chaque silo possède sa propre balance de dosage. Tous les composants d’une recette peuvent donc être dosés simultanément, permettant le traitement de 30 lots de 4 tonnes chacun en une heure.
  • Les presses à granuler C 900 avec systèmes uniques de changement de filière permettent le remplacement rapide des filières en cas de production de granulés de différents diamètres.
  • Le système de refroidissement à deux niveaux permet le changement rapide des produits. Le processus ne prend que 2 minutes au maximum, ce qui permet à l’appareil de s’adapter rapidement et d’économiser un temps de production considérable à l’année.
  • Deux lignes sont équipées de refroidisseurs de farine spéciaux.
  • Si nécessaire, les granulés peuvent être émiettés, par exemple pour la volaille.
  • Pour pouvoir ajouter des liquides supplémentaires sur les granulés froids ou la farine, chaque ligne de production est dotée d’un dispositif d’enrobage de granulé.
  • Le produit fini est transféré dans l’un des 96 silos destinés à cet effet.
  • Il y a trois lignes de chargement pour les camions en vrac. Chaque station de chargement est dotée d’une double balance automatique pour un maximum de vitesse et de flexibilité.

Production hygiénique

Non seulement elles fournissent des aliments produits sur mesures pour chaque fermier, mais cette production est réalisée dans un environnement extrêmement hygiénique.

  • Les 5 lignes de production sont séparées et attribuées chacune à une espèces animale spécifique pour éviter toute contamination croisée. Cela a aussi un impact sur l’efficacité. Dans l’ancienne usine, Kalmar Lantmän devait nettoyer une ligne avant de passer à une recette différente.
  • De même, le bâtiment est divisé en une section « sale » (pour les matières premières) et une section « propre » (pour le produit fini).
  • Les pièces propres pour le conditionneur à vapeur, la cuve à long terme, la presse à granuler, le refroidisseur et les produits finis sont constamment maintenues en surpression pour éviter toute contamination par l’air vicié.
  • Une cuve à long terme est installée pour allonger les temps de conditionnement à la température de consigne et pour garantir l’hygiénisation de la pâtée alimentaire et la destruction des salmonelles.
  • L’air de refroidissement entrant traverse des filtres HEPA extra-fins pour purifier l’air et éviter toute contamination du système.

Une efficacité énergétique

L’efficacité énergétique fut un pivot pour l’ensemble du projet.

  • L’usine a été conçue pour tirer le meilleur parti de la gravité.
  • Tous les efforts ont été faits pour équiper les machines économes en énergie avec des moteurs eux aussi économes en énergie. Tous les moteurs >30 kW sont à contrôle de fréquence et tous les moteurs >200 kW sont équipés de convertisseurs de fréquence à « faible harmonique ».
  • La récupération d’énergie à partir du système de refroidissement par eau des moteurs avec régulateurs de fréquence est un procédé unique. Cette énergie est réutilisée dans d’autres sections de l’usine.
  • De l’eau chaude est utilisée pour chauffer les citernes de stockage de liquide qui sont placées dans des zones isolées avec trois plages de températures différentes.

Automatisation des usines d’aliments

L’ensemble du processus de production est automatisé pour optimiser les changements de recette, le temps de production et la performance globale de l’usine d’aliments, permettant ainsi à Kalmar Lantmän de réagir plus vite aux évolutions du marché et aux besoins des clients.

  • Il ne faut que 2 opérateurs pour suivre toutes les étapes du processus de production.
  • Ceux-ci peuvent effectuer tous les ajustements sur place, en utilisant juste une tablette.
  • Tous les silos, trémies et mélangeuses sont équipés de dispositifs de pesage, pour voir à tout moment les matières premières ou les produits finis qui sont en cours de traitement, et surveiller ainsi les niveaux de stock réels.
  • L’échantillonnage automatique des produits finis est possible en ajoutant le système de prélèvement d’échantillons entièrement automatique.

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies more information